X

Tragédieslogo

Parce que la communication est un drame

  • Nous suivre sur :

18 mois de process achat pour un appel d’offres méthode agile

Posté le 29 mars 2017

Les méthodes agile et design thinking ont le vent en poupe, nous indique le CACAC, le Club des Acheteurs des entreprises du CAC 40. Ainsi selon les chiffres de l’étude 2014 qui viennent d’être publiés, près de 60% des nouveaux appels d’offre dans le secteur digital font désormais appel à de telles approches, au risque cependant d’impacter les procédures. Explications.

 

Tout devient agile !

« Tout l’intérêt est de maximimer l’effacicité des projets et de raccourcir le time to market« , nous explique Gilbert Sales, acheteur converti à l’agile chez Lafarge-Holcim. D’ailleurs ce n’est pas que pour les sujets IT ou produits numériques. « Tout devient agile« , prévient-il, « même le futur mur de Trump sera conçu comme ça ! » Il faut donc « absolument intégrer cette dimension dans nos process achats« .

Concilier agile et procédures marchés

Afin de garder la main sur les achats et bien sécuriser le cadre d’intervention des prestataires au sein des pools de référencement, le CACAC recommande cependant de « veiller avec le plus grand soin à cadrer strictement les recours aux démarches agiles dans les RFI et RFP« . Ainsi « nous avons rajouté un tour supplémentaire dans nos compétitions afin de bien décrire à l’avance les différents scénarios d’évolution possible » et « avons incorporé 150 lignes dans notre bordereau de prix correspondant aux différentes prestations d’ateliers » témoigne M. Sales.

Conséquence : « le délai moyen de procédure achat augmente quelque peu, passant de 13 à 18 mois » selon le CACAC, « le prix à payer pour éviter tout débordement contractuel« .

Vous aimerez aussi