X

Tragédieslogo

Parce que la communication est un drame

  • Nous suivre sur :

Monétisation vidéo : Skyblog accélère avec le lancement de l’autoplay

Posté le 23 mai 2016

C’est un véritable vent d’optimisme qui souffle dans les locaux parisiens de Skyblog. La raison ? La plateforme de blogs à l’ambition affichée vient de lancer l’autoplay. Pour quels résultats ? Reportage.

« Ce que nous sommes en train de vivre est assez dingue. » Lucie Mounnier, l’ancienne skyblogueuse star qui occupe aujourd’hui le poste de directrice de l’écosystème, ne tarit pas d’éloge sur le lancement de la nouvelle fonctionnalité :

Les gens l’oublient trop souvent : nous sommes les précurseurs de Facebook et de Buzzfeed. Mais aujourd’hui, c’est en train de changer. Il se passe vraiment quelque chose. C’est un peu comme si nous étions en train de reprendre la place qui nous revient sur le web.

Dans l’open space, l’excitation est palpable : ça court, ça crie, ça rigole. Entre deux faceswaps, les six salariés s’affairent devant leurs ordinateurs en sirotant quelques jus détox. « Sept nouveaux blogs créés aujourd’hui ! C’est dingue non ? », lance Lucie à ses collègues. Ils n’en reviennent pas.

skyblog-autoplay

Opération Revival

Du côté de la direction, le ton est donné. Nom de code de l’opération : « revival ». Pierre Rollaud, directeur général délégué, est enthousiaste :

Les annonceurs ont répondu présents, et c’est très positif. En même temps, avec un taux d’impression de leurs vidéos multiplié par 1337, je ne vois pas trop comment ils auraient pu faire autrement », précise-t-il en laissant entrevoir un sourire carnassier. Et puis tous ces pré-rolls qui se lancent, de jour comme de nuit, c’est assez beau…

Avant de glisser, prudent : « Pas de triomphalisme, tout n’est pas encore gagné. »

L’entreprise française ne modère pas ses ambitions :

On ne compte pas s’arrêter là. On nous a un peu trop vite pris pour le Viadéo des plateformes de blogs. Depuis le lancement la semaine dernière, nos téléphones n’arrêtent pas de sonner. Toutes les marques veulent en être ! Et on comprend pourquoi : nous sommes les seuls aujourd’hui à pouvoir toucher cette cible des 13-18 ans de manière efficace et quantifiable. Ce n’est pas comme cette connerie de Snapchat. Revival nous repositionne clairement dans le game mondial. Et je n’ai pas honte de le dire : si j’étais Blogger, WordPress ou Medium, j’aurais les choquottes.

Sursaut temporaire ou véritable bouleversement ? Seul l’avenir le dira. Interrogé par nos soins, un concurrent américain du secteur qui a préféré rester anonyme nous a déclaré : « Sky qui ? Mais de quoi me parlez-vous ? Et puis vous êtes qui, vous ? »

Vous aimerez aussi