X

Tragédieslogo

Parce que la communication est un drame

  • Nous suivre sur :

Directeurs-stagiaires : la nouvelle tendance qui enflamme LinkedIn

Posté le 13 mai 2016

Risque ou opportunité, la loi d’encadrement des stages en entreprises promulguée le 26 octobre 2015 réveille l’imagination des directeurs d’agences. Dans une économie atone, où la masse salariale est scrutée de près par l’actionnaire, le recours à des directeurs-stagiaires semble s’imposer comme une pratique récurrente sur le marché français.

visuel_emploi

« Si nous ne transigeons pas sur le cadre légal, donner l’opportunité à des jeunes diplômés de monter plus rapidement en compétences nous a paru une solution gagnant-gagnant », commente un directeur d’agence qui a souhaité garder l’anonymat. Directeur-stagiaire, intern senior strategist, apprenti-directeur… les noms de postes varient naturellement en fonction des groupes, mais la réalité du terrain reste la même.

LinkedIn en pointe sur le recrutement de ces pépites

Le premier réseau social d’entreprise se retrouve ainsi en première ligne pour recruter et qualifier ces profils. Fort de son empreinte dans la génération Y, la plateforme connecte les besoins des agences et les demandes des jeunes diplômés. « Un système d’enchère inversée est même testé en version béta pour anticiper les sujets de gratifications », a-t-on entendu d’une oreille indiscrète.

Un bad buzz peu suivi

Si cette nouvelle pratique est saluée par la profession, la section InfoCom de Génération Précaires commence à faire entendre ses inquiétudes. « On préfère encore s’occuper du café ! », tel était le slogan de la manifestation numérique organisée par le mouvement sur LinkedIn. Des critiques pour l’instant circonscrites. De leur côté, les annonceurs ont semble-t-il bien accueilli cette mutation et prévoient déjà une baisse généralisée des honoraires de 15% en 2017 (étude déclarative réalisée auprès du top 10 des directeurs des achats du CAC 40).

Jean-Michel Bru

Vous aimerez aussi