X

Tragédieslogo

Parce que la communication est un drame

  • Nous suivre sur :

Vexé par les critiques de son nouveau logo, Instagram remplace tous ses créas par des enfants de 5 ans

Posté le 13 mai 2016

Quand c’est trop, c’est Tropico. Humilié par les critiques stigmatisant la simplicité infantile de son nouveau logo, Instagram a pris au mot ses détracteurs et remplacé ses équipes créatives par une team d’enfants de 5 ans. Une nouvelle tendance de fond pour les RH design ?

instalogo
Instagram, le dégradé de la discorde

Voilà une nouvelle qui va faire grand bruit dans le petit monde des créatifs. CEO et co-founder d’Instagram, Kevin Systrom a acté vendredi dernier, à la suite des critiques virulentes consécutives à la sortie de son nouveau logo, le licenciement sec de la totalité de son équipe créative dans le but de les remplacer par des enfants de 5 ans directement pris à la maternelle. Une décision abrupte qu’il justifie sans détour : « De toute façon, c’était soit ça, soit on passait par un générateur de logos. Ça fait presque 8 ans ans qu’on fait confiance à une équipe de créatifs soi-disant chevronnés pour toutes nos identités visuelles et à chaque fois, on se fait basher comme des brelles vu qu’on y connait rien. Mais ça va, on ne nous la fera plus maintenant : 3 traits, un dégradé et c’est dans la boîte, pas besoin de payer un mec à 120K pour ça. »

 

Selon les pédopsychiatres les plus chevronnés, la décision du réseau social ne surprend pas plus que ça, les enfants en bas âge étant naturellement plus artistiques que la moyenne des teams créa officiant aujourd’hui dans le web. De son côté, Brendan Stevenson, désormais ex-Directeur de Création d’Instagram et vieux routier des identités visuelles dans la Silicon Valley, encaisse avec fatalisme : « Fallait bien un jour que ça arrive. Nous, les créas, on est fait pour être démasqué. J’ai réussi à faire passer un vagin chez Airbnb et un anus en dégradé chez Instagram, c’est déjà pas si mal dans une carrière de DC. »

Quant à la cohabitation en interne avec les équipes, le CEO n’est pas inquiet et évacue les difficultés de manière lacunaire : « C’est bon, on ne les fera venir que le mercredi après-midi. On installera Danny, Pipo et Matteo sur le plateau technique. Les devs, ça ne les changera pas trop, ils sont déjà habitués à puer et se chier dessus. »

Les équipes apprécieront.

Vous aimerez aussi