X

Tragédieslogo

Parce que la communication est un drame

  • Nous suivre sur :

Publicis demande à la Mairie du 11ème d’élargir les rues

Posté le 7 juillet 2016

«Sur les Champs, au moins, on pouvait rouler», nous confie un cadre anonyme de l’agence Marcel. Après le déménagement dans les nouveaux locaux de PariSquare, qui disposent de moins de places de parking, il n’est pas rare de voir les partners attendre près de 10 minutes avant de pouvoir tourner rue du Chemin Vert, embouteillée par les livraisons du sentier chinois autant que par les Porsche Cayenne des nouveaux arrivants.  Maurice Levy a décidé de réagir. Explications.

Si seulement les rues du 11ème étaient aussi chic !

Un problème de place, mais aussi de standing

«Je ne vais pas venir en fixie comme un créatif stagiaire de 22 ans», lance un partner. Pas question de laisser derrière lui sa voiture de fonction durement acquise dans un contexte de réduction des flottes du groupe, surtout sensible depuis l’échec de la fusion avec Omnicom. Du coup, comme les autres, il patiente et en profite pour appeler ses clients ou presser les équipes à coup de mails énervés. «La tension est notable», confie à Tragédies un bon connaisseur du groupe, qui a préféré garder l’anonymat.

Maurice Levy, des idées créatives pour la ville ?

«S’il est difficile de raser les immeubles pour créer une nouvelle voie de circulation, on pourrait au moins tenter d’autres solutions», dit-on dans l’entourage du Président. Il est question d’interdire le stationnement résidentiel, de réduire les trottoirs, voire de réserver l’accès aux rues du Chemin Vert et Sedaine, entre 10h et 11h et 19 et 20h, aux seuls véhicules des salariés de Publicis. Contactée, la mairie du XIe confirme la demande, mais n’a pas souhaité réagir.

Publicis, dans le bon quartier ?

D’autres questionnent tout simplement la pertinence d’un tel choix. «Les mecs viennent de la banlieue ouest et se retrouvent dans des restaurants bios super étroits. On se demande si on n’a pas trop vite cédé à la mode», confirme notre source. L’avenir le dira.

Vous aimerez aussi